semaine du happy marketing, vive les marques !
1 commentaire

Les marques qui font du bien #ep26

Quand j’y pense ce matin, je doute de la pertinence d’un message envoyé dans le ciel. Un ciel lumineux, presque aussi beau qu’un printemps mais tout de même chargé par des frontières infranchissables et pourtant envahies. Mais pour nous faire du bien, une marque dont la mission a (presque) toujours été de faire du ciel le plus bel endroit sur terre m’inspire un rêve en bleu (et jaune). Alors, en dépit des bruits de bottes et de missiles qui frappent un peuple innocent, parlons du beau et du bien.

1 – Envols par Air France

Envols, avec un s. Envol comme le nom donné à cette campagne qui illustrait à merveille le marketing émotionnel à son début. Nostalgie ou retour sur un voyage qui ne se termine pas aujourd’hui, dans ce presque millième article sur ce blog… Air France qui redécouvre la vertu du contenu long. La nécessité de lire, de regarder par le hublot, de nous échapper dans la rêverie et la poésie des mots chers à Delphine et à nous tous. Alors pourquoi un media pour notre compagnie aérienne nationale et en quoi cela nous ferait-il du bien ? J’ai comme l’impression que nous manquons désormais de contenus durables et de qualité, délaissés au profit mal inspiré des images scrollées en continu. Et pour évoquer le voyage, si la carte postale, le cliché, voir le film sont indispensables pour transmettre la vision de la beauté du monde, prendre le temps de la décrire, de l’écrire ou de la lire calmement, la tête reposée comme. à l’abri du flot perpétuel des infos, est un moment de zen. Et du zen il nous en faudra avant que le ciel ne se dégage… Merci Air France pour ces envols à venir. Et merci Marc pour l’inspiration.

2 – Ensemble on y arrivera !

Celle-ci nous fait du bien aussi. Se souvenir que nous devrions rester ensemble. Ensemble pour réussir dans nos initiatives, nos projets, notre capacité à créer et à produire de belles choses. L’argent nous aiderait, c’est une évidence coluchienne mais l’amour est tout autant indispensable. Ou devrais-je écrire qu’il prime sur tout le reste ? Le Crédit Agricole a cette légitimité d’être proche du terrain, proche du terrien qu’aucune autre banque ne peut revendiquer (à mes yeux). Alors chaque campagne dans nos campagnes, dans nos villages fait la part belle aux hommes et aux femmes qui sont la France. Cette fraternité mixte, ces mains, cette envie de faire, cet élan vers l’avenir est beau à regarder. Simplement. Je crois que ce genre d’histoire contribue à nous rappeler la force de l’intelligence collective et la nécessité de soutenir, de récompenser et de féliciter ceux qui osent entreprendre.

3 – Brave together avec Maybelline New York

Crise après crise, on s’inquiète. On craint la dépression. On passe devant des visages éteints, ternis, fatigués de se demander sans cesse si demain sera un peu moins sombre. Si tu sors d’une crise, tu retrouves le sourire et tu cours vers des bras qui ouvrent pour toi. Oui, si tu en sors. Pour les autres, ceux qui doutent, qui redoutent l’isolement parce qu’ils ne savent pas l’éviter, la crise morale dure ou se renouvelle trop vite. Alors j’aime cette idée de proposer quelque chose de simple et d’accessible pour que nous soyons plus courageux ensemble. Là encore, tu peux ne pas aimer la marque, cela n’enlève rien à sa volonté d’aider, d’aimer des gens, qui sont ou ne sont pas ses clients. Je ne connaissais pas cette action soutenue chez nous par Amel Bent ou Bilal Hassani, et qui s’adresse avec coeur à toute la jeunesse. Merci de veiller sur ceux qui se sentent seuls !

4 – Et si nos campagnes étaient plus belles grâce à McDo ?

Houlala ! Tu ne vas pas me croire ! Tu vas hurler à la provocation alors que s’ouvre le Salon de l’Agriculture et que tous nos enfants citadins vont enfin retrouver vache, veau, cochon et autre brebis bêlante. Et pourtant, ce qui était sans doute un symbole de la malbouffe industrielle il y a 20 ans, lorsque José battait le pavé, est devenue, en France, une entreprise responsable. Une société qui emploie nombre de jeunes issus des « quartiers », qui soutient les étudiants dans leur quête d’un diplôme et qui oeuvre depuis quelques temps déjà au développement d’une agriculture plus green et durable. Faut-il en douter ? Est-ce du green washing ? Si tu regardes les chiffres et si tu rencontres les agriculteurs qui vendent mieux et plus cher leur production à McDo qu’à la grande distribution française, changeras-tu d’avis ? Chaque entreprise progresse plus ou moins vite vers des engagements qui sont nécessaires pour sauver notre planète. Sauf si tout le monde décidait demain de ne plus manger de burger, j’aime bien les marques qui prennent le bon chemin et qui nous invite à les suivre. Regarde ça !

5 – Un refuge en montagne loin des télécabines : merci #Haglofs

C’est la semaine qui voit les parisiens pressés prendre d’assaut les pistes enneigées, les stations des Alpes, des Vosges ou des Pyrénées. des hordes, des troupeaux de skieurs affamés de neige fraiche et de fondues ou de raclettes. Quelle déferlante ! Alors quel refuge pour ceux qui aiment la vraie vie, lin du bruit des foules et des immeubles surpeuplés ? Haglofs, marque suédoise de outdoor s’est engagée auprès de la réserve naturelle des Contamines face au massif du Mont-Blanc. Pourquoi ?

« Le Refuge des Prés du Val Monjoie est une aventure humaine, un projet porté et réalisé par la Compagnie des guides de St Gervais Les Contamines mais aussi d’hommes et de femmes amoureux de la montagne et qui ont décidé de restaurer cet ancien chalet d’alpage pour lui donner une seconde vie ». Lorsqu’on a comme mantra « Outsiders par nature », lorsqu’on porte un esprit qui incite à « dépasser ses limites, penser différemment et vivre en dehors de ses zones de confort », ce n’est pas surprenant. Vivre quelques jours dans un refuge en harmonie avec les éléments naturels doit procurer un réel sentiment de bien-être. Ca fait du bien !

Et voilà ! C’est tout pour cette semaine. Si tu es en vacances, pense à ne pas abimer ton environnement, mais aussi à prendre le temps d’en profiter pleinement. Certes tu rapporteras quelques selfies et 2 ou 3 souvenirs mais auras-tu vraiment aimé ce moment ?

#onenparle dans le prochain épisode.

Cette entrée a été publiée dans : semaine du happy marketing, vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

1 commentaire

  1. Pingback: Stratégie de marque : jusqu’où devons-nous être engagés ? | Marketing Emotionnel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s