les livres qui m'inspirent
3 commentaires

Brand Culture (suite) : la conférence de Daniel Bô

Très bonne conférence de Daniel Bô ce matin au Salon SEMO à la porte de Versailles, à l’occasion de la sortie de son deuxième livre, chez Dunod, Brand Culture.

brand cultureIl est évident pour tout le monde du marketing que les marques doivent raconter une histoire, et aussi définir un univers de marque dans lequel s’inscrivent leurs valeurs. De là à en parler comme d’une culture il restait encore un pas à franchir. C’est fait ! Et Pascal Somarriba qui intervenait sur cette conférence, nous a brillamment expliqué que cette vision culturelle du rôle de la marque, de son essence même, provenait le plus souvent du fondateur de l’entreprise, voire du directeur artistique (lorsqu’il y en a un, comme par exemple dans les maisons de mode ou du luxe).

Il y aurait désormais deux sortes d’experts marketing : ceux qui maîtrisent les chiffres et ont une vision très CRM de la marque, et ceux qui ont une vision artistique, littéraire du marketing, et qui pensent et définissent la marque comme un lien culturel. Ces deux compétences existent-elles chez les directeurs marketing ? Les auteurs en doutent et pensent qu’il est urgent d’introduire plus de diversité dans les comités directeurs des entreprises. Des dégâts causés par la pensée unique et le formatage des formations mathématiques jusque dans l’analyse ROIste du marketing. Tout cela semble provenir du recours permanent à l’optimisation (des moyens, des données, des produits, de la communication), quand il est urgent de comprendre que seule l’innovation, celle qui change réellement quelque chose à la vie du client, est une solution pour les marques. Or l’innovation, l’idée en rupture n’est certainement pas la norme, le consensus et n’apparaîtra pratiquement jamais dans les chiffres…

Du Brand Content à la Brand Culture, sommes-nous entrés dans l’ère d’un marketing culturel ?

Cette entrée a été publiée dans : les livres qui m'inspirent
Avec les tags : , ,

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

3 commentaires

  1. Benjamin dit

    Je serai très intéressé de connaître par l’intermédiaire d’un sondage ou autre le nombre de personne qui se disent sensibilisées à la « culture » d’une marque.

    A mes yeux, la culture de marque ajoute un plus au capital « sympathie » de cette dernière mais, à moins de supporter des couleurs limites militantes, je ne sais pas ou tout du moins je n’ai pas d’exemple en tête qui me convainquent que cela représente une culture à part entière.

    L’innovation est primordiale pour s’attacher l’intérêt et la curiosité du public néanmoins je vois cette dernière plus comme un choix stratégique censé et réfléchi (tout le monde ne peut pas innover en fonction de son marché) que comme une véritable marque de culture d’entreprise.

    • Il y a de très nombreux exemples dans le livre de Daniel Bô. Certains sont devenus des « cas d’école », comme United Colors of Benetton. Du jour ou cette marque s’est engagée dans une communication portant « United Colors » comme un élément fondateur, elle s’est affirmée mondialement et a regroupé des centaines de milliers de clients dans le monde autour de cette volonté de dépasser sa fonction primaire de fournisseur de vêtements. C’est ce que l’on désigne ici sous le terme de Brand Culture. La sublimation du rôle de la marque pour en faire une identité culturelle. Pensez aussi à Harley Davidson, Petit Bateau, Ferrari, Swatch, etc… Oasis « be fruit » est l’exemple le plus évident en France. La marque est devenue une « attitude », une véritable culture !
      L’innovation est certainement possible sur tous les marchés ; elle n’est pas nécessairement technologique. Mon boulanger innove en me proposant des pains « différents »… c’est ce qui fidélise ses clients.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s