Mois: mai 2013

Quand mes étudiants me la jouent Arty !…

Spéciale dédicace à mes étudiants today, qui ont réalisé un super boulot sur l’Inbound Marketing ! Quel dommage que les managers marketing de Arty Dandy, leKingstore.com et Cour des créateurs, n’aient pas été parmi nous cet après-midi, ils auraient eu quelques idées en prime pour leur stratégie marketing… Comment faire en sorte que les clients trouvent ces marques, ces magasins ? Comment les engager dans la relation et les transformer en fidèles actifs et prêts à recommander leur marque préférée à leur entourage ? Au-delà de certaines idées perfectibles ou déjà partiellement exploitées (attention à ne pas proposer de l’existant), ces présentations étaient vraiment originales et traduisaient une conviction, un investissement fort dans le projet. Un très beau travail collectif, inventif dans les formats (vidéo, scène de théâtre, cours au tableau…) qui m’a ravi… On aurait aimé que l’équipe « Arty Dandy » trouve un look commun encore plus Dandy, que les « passeuses de slide » (quelle idée !!) soient équipées de panneaux géants ou encore que des décors appuient la démonstration vidéo du brain storming en équipe. …

Expérience client : les clés du succès (épisode 3)

Le service que vous proposez à vos clients est-il exemplaire ? Mieux que cela, est-il de nature à créer un WOW effect ?.. Le Service est gagnant comme le montre un florilège de témoignages d’entrepreneurs paru dans Dynamique Entrepreneuriale (par exemple). Mais comment surprendre son client au-delà de la promesse initiale ? Comment lui en offrir davantage et pourquoi le service serait-il un levier efficace ?   La lecture des Echos du jour nous rappelle que produire un produit exclusif (personnalisé) est déjà un moyen de proposer un service différenciant à ses clients. Si, comme New Balance aux Etats-Unis, vous êtes capable de livrer un produit sur commande, donc sur mesure (voir par exemple Tailor Corner société créée par un jeune entrepreneur français), c’est déjà un service hors du commun que vous offrez. Or New Balance est aussi le seul fabricant de chaussures de sport qui produise encore sur le sol américain, une autre particularité qui touche forcément les consommateurs. « Les gens commandent, nous produisons le lendemain et nous envoyons par la poste. C’est un gros …

La socialisation de l’expérience client

Dans un article très intéressant Yann Claeyssen paru aujourd’hui, l’auteur de la marque face à la révolution de la relation client, détaille les 4 pôles du marketing client et nous éclaire sur ce qu’il dénomme par la « socialisation de l’expérience ». Principe de base que nous constatons tous : les individus / clients aiment raconter leurs expériences (et notamment ce qui les étonne, les surprend positivement, ce qu’il n’attendaient pas des marques, ce qu’on leur offre en plus du produit qu’ils achètent, bref ce qui crée de la valeur). Ainsi l’idée de sous-promettre et d’offrir au-delà de ce à quoi s’attend le client trouve tout son sens dans la socialisation de l’expérience. Si nous sommes invités au Festival de Cannes ou à Roland Garros par un « fournisseur », nous allons naturellement en parler autour de nous. Avec l’émergence des médias sociaux, cette conversation va s’enrichir d’images et se diffuser à une vitesse incroyable, en même temps qu’elle échappera à tout contrôle. Mais pour qu’il y ait des conversations sociales, encore faut-il qu’il y ait du (ou des) contenu, …

Inbound marketing : définition

Tout le monde en parle… ou presque ! Pourquoi le marketing est en pleine révolution ? Certes le client et au coeur des enjeux des entreprises et les consciences s’éveillent enfin, y compris chez les esprits « conservateurs » français. Mais ce n’est pas tout ! Le client n’est plus pourchassé par les entreprises, on ne parlera bientôt plus de prospect, ni de prospection. Le client décide de son parcours et l’entreprise tente de le rencontrer là où il se rend, là où il vient chercher informations et nouveautés produit. Comment ? En organisant la rencontre… autrement ! C’est la définition de l’Inbound Marketing : comment faire venir le « prospect » jusqu’à nous et le transformer en client ? Les efforts marketing des entreprises sont basculés vers le contenu de marque, du SEO à l’engagement sur internet ou sur mobile, et bien évidemment vers l’optimisation du parcours et de l’expérience client. 1 – Le « prospect » est en recherche d’informations, comment faire en sorte que vos contenus apparaissent dans ses résultats de recherche et qu’il leurs associe votre marque …

Les Jones et le marketing

Ok, le film date de 2009 mais comme je ne l’avais pas vu… C’est fait ! Un étudiant m’en ayant parlé cette année, en se référant aux prescripteurs que sont chacun des personnages de cette « famille » imaginaire, je vous en livre un petit décryptage… Rappelons qu’il s’agit d’un film. Que la fiction peut rejoindre ou dépasser la réalité mais qu’elle doit être vue comme telle ; et pour le dynamisme de la narration, tout est volontairement exagéré. Bref ! Les Jones sont des démonstrateurs de folie. Toute activité qu’ils aient, tout équipement qu’ils emploient, tout vêtement qu’il portent, est un produit en démonstration dont ils vantent les mérites à leurs voisins (rapidement devenus leurs amis, voir leurs « petits amis »). Incroyable talent dont il use et abuse même tout au long de la journée, se précipitant vers leur ordinateur pour constater les résultats des ventes jour par jour ! Evidemment la pression du succès à tout prix, les lance dans une course folle à la séduction (y compris physique) de tous ceux qui pourraient devenir leurs …

Why english marketing inspires me ?

Today I had the opportunity to read and share a new presentation by John Willshire. Wow ! I can’t explain why is it I feel this way after reading John’s thoughts. As it doesn’t happen for the first time, I can exclude surprise. There is something more about it ! So inspiring ! And once again, I’ll have to rethink many of marketing concepts that I share with students or even clients. One thing is that not only it changes my personal vision but also the direction to follow, the way I look at marketing issues and finally the tools I might use to be unsderstood. Thanks John ! So here is something I agree with and that defines precisely why I do and love my job : « Cooperation is an exchange in which the participants benefit from the encounter » in Together by Richard Sennett. And as John puts it, the way we imagine or build our conversation with partners, clients or employees is almost always to aim a common understanding and more or less smoothes …

Les boutiques éphémères vont-elles envahir les villes ?

Tout le monde s’y met ! Depuis 2 ou 3  ans c’est devenu une « mode » dans le marketing : il est urgent de créer un pop-up store ou une boutique éphémère. A Cannes pendant le festival, mais aussi à Paris pour  le prochain Desperados Wild Club qui ouvrira le 7 juin prochain dans un lieu encore secret (?), les marques créent des « boutiques », des lieux de rencontre pour leurs clients. Pourquoi et d’où vient cet engouement pour l’éphémère ? Magnum et d’autres ont réussi leur pari l’été dernier de créer des endroits de convivialité où leur clientèle la plus fervente, sans doute fidèle, s’est rendu à la découverte de nouvelles sensations. Car c’est bien l’objectif du client que d’aller au devant de la nouveauté, de vivre des expériences différentes et quelque part uniques en leur genre dans ces lieux brandés. Moment de rencontre, partage d’émotions sont au coeur de ces réussites. (comme pour Converse ce printemps à Paris) Mais la boutique éphémère n’est pas seulement un moyen de redorer l’image des marques, elle crée aussi …

Allez reviens, c’est Tati !

Ah oui !? bof ?… Un vrai sujet pour jeunes marketeurs : comment faire revenir une clientèle dans cette enseigne historique de l’habillement en France, encore présente avec plus de cent points de vente dont seulement un quart auront été rénovés jusqu’ici ? Comment et surtout pourquoi les femmes, les jeunes femmes même, iraient à nouveau fréquenter ce symbole du low cost avant l’heure, tandis que des concurrents comme H&M (par exemple) ont réussi leur implantation avec des gammes accessibles mais très nettement plus « mode », plus vite renouvelées et parfois signées par des icônes ou des stars mondiales (Beckham, Lana del Rey, etc..) ? Un lifting complet pour Tati ! Oui, on est d’accord, c’est bien le minimum que l’on puisse faire pour relancer une marque connue de 90% de la population mais non fréquentée par 90% également ! Fini les grands bacs à n’importe quoi, et retour à une présentation de collection plus structurée. Ca, c’est fait ! Tati surfe sur les réseaux sociaux ! Là aussi, un passage obligé dans le 21ème siècle, …

Et si vous étiez un samouraï du marketing ?

A force de réflexion, de réunions tour de table préparatoires à l’élaboration de notre stratégie en vue de lancer une opération à destination de nos clients, notre société aura toujours un temps de retard sur les consommateurs… Surtout si les idées ne sont pas parfaitement « fabriquées » et pré-testées, surtout si la réunion est prévue de 14h30 à 15h15 et que c’est dans ce créneau ou jamais que nous devons être créatif, surtout si nous choisissons le projet consensuel afin de ne pas gêner, ni vexer les autres, ou pour nous éviter l’angoisse suprême de risquer notre job. Bref, c’est le plus souvent une question de courage et de détermination, que de prétendue expertise ou d’intelligence, qui autorise les idées à devenir géniales avant que ceux qui sont assis à y réfléchir ne réagissent. Une question d’engagement ! Think like a Samouraï and don’t let anything disturb you from your goals…

Etes-vous un marketeur cerveau gauche ou droit ?

S’appuyant sur une infographie du Daily Telegraph, le blog de Expertinbox, reprend les différences de fonctionnement, de comportement ou d’analyse que l’humain peut avoir selon la prédominance de la part droite ou gauche de son cerveau.  Et ceci pourrait expliquer le recours à des actions logiques, chiffrées et contrôlées sur le ROI, tandis que les autres, plus « artistes », seraient porteurs de messages plus émotionnels, favoriseraient le storytelling ou les conversations sur les réseaux sociaux. Pourquoi pas ?… Alors posons-nous la question : si nous avons un marketing déficient en France, serait-ce parce que trop de cerveaux droit ou trop de cerveaux gauche prennent des décisions ? Rappelez-vous que le cerveau gauche est aussi associée à la part féminine et que le cerveau droit est plutôt masculin. Qu’en déduire ?… Rien ! Si le marketing est un art, il nous faudrait des cerveaux gauche ; si c’est une science des cerveaux droit !.. A moins que… Nos émotions ne sont pas issues de notre néo-cortex mais de notre cerveau limbic. Et il est le même pour …