expérience client, histoire et contenu de marque
5 commentaires

Les Bobines !

Un truc de dingue ! La rencontre sur la terrasse au coin de la rue entre deux de mes passions : le cinéma et la cuisine ! Lorsque Natalie raconte qu’elle a 10 ans de marketing derrière elle, et qu’elle vient d’ouvrir cet endroit pas comme les autres, c’est clair : voilà une idée que j’aurai bien aimé mettre en place !..

Heureusement, ce n’est pas la première fois que je me fais cette réflexion. C’est devenu mon métier que de rencontrer des personnes qui ont des projets et de les aider à les développer d’une manière ou d’une autre en leur proposant des partenariats. Et pour les Bobines, restaurant / salle de cinéma, tapas et films, qui vient d’ouvrir cet été, je ne vais pas manquer d’idées…

Mais revenons un instant sur le concept, car il mérite d’être analysé sous 2 angles différents :

* A qui s’adresse les Bobines ? Pourquoi auriez-vous envie d’y aller ?

* De la passion au concept : comment vérifier que nos intuitions rencontres les valeurs des clients ?

carte_sale

D’après Natalie (sans h parce qu’elle est mi anglaise mi française…), le principal est de passer une soirée différente, un moment entre la table et la salle de projection qui ne ressemble ni à un dîner, ni à un ciné ! Les deux expériences qui font la majorité des motifs de sortie des parisiens, réunies dans un seul lieu où la table est soit en terrasse, soit autour d’un bar cosy, et la salle au sous-sol, offrant des canapés confortables à une quarantaine de spectateurs. Un film que nous aurions loupé, pris par la folie de la vie quotidienne, nous sera proposé après les tapas, en bonus. Oui le film est offert aux convives, exactement comme à la maison ! Ca c’est la trouvaille de l’équipe des Bobines. Difficile de résister à la tentation, car naturellement, la cuisine est soignée, raffinée et s’adresse donc aux esthètes. Qui seront aussi des cinéphiles, ou du moins des amateurs de vraies salles où l’on est bien installé et où la qualité de l’image et du son sont au rendez-vous.

les bobines

Tout cela paraît merveilleux non ?… Et maintenant que le concept est bien né, comment tenir la ligne stratégique souhaitée au départ et construire une vraie communauté d’amateurs éclairés ?

Il est évident que quelques opportunistes à la recherche d’un ciné gratuit, quelques radins qui « n’ont pas très faim ce soir » mais sont venus pour le film, vont perturber le modèle économique et se mêler à la clientèle recherchée par les Bobines.

Alors il faudra avoir le courage (et c’est bien son intention) d’écarter ceux qui voudraient « en profiter », et se contenter des bons clients. A défaut ceux-là seraient déçus et ne se retrouveraient pas dans le « public » ; ils ne deviendraient en conséquence ni fidèle, ni prescripteur de cet endroit unique à Paris. Ok ça peut demander plus de temps pour Amel et Natalie, mais le succès de l’aventure dépend de cette position marketing radicale : il ne faut pas plaire à tout le monde !

Bonne soirée !…

« C’est vraiment propre ici… Ils n’ont pas d’ordures à Hollywood ? »…. « Si mais ils les gardent pour les passer à la tv », répond Alvy Singer dans Annie Hall.

Cette entrée a été publiée dans : expérience client, histoire et contenu de marque

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

5 commentaires

  1. François dit

    Très chers Natalie, Sandy, Fabien, Reda, Matthieu, Nico, Patou, et le chef dont j’ai oublié le nom (qu’il me pardonne). La semaine qui vient de finir a été exceptionnelle pour moi car j’y ai passé deux soirées formidables et ces deux soirées étaient aux bobines. Merci et à bientôt. Une grande bise bien fraiche de Bretagne et un grand hug.

    • J’ai regardé ça sur internet… mais l’expérience se doit d’être vécue en réel non ? J’imagine que l’endroit est à la hauteur de Monsieur Lynch et de ses prestigieux invités… dont hélas je ne suis pas (ou pas encore) ! Les Bobines sont plus faciles d’abord…

      • Nedim dit

        J’ai eu l’occasion d’y être invité et dire vrai l’eXpérience est vraiment Top… WOW! Sérieux!

  2. Nedim dit

    Salle de ciné confort et isolée du bruit avec repose verre pour son cocktail servis par un barman Pro… Pendant qu’à coté sur le dancefloor les bourgeoises se déchainent! Sortir de cette salle pour arriver direct dans cette ambiance c’est magique. Et cela sans parler de l’entrée qui commence par un escalier sans fin habillé de photo SM pour finir sur un hall dans l’esprit Mulholland Drive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s