l'humain dans le marketing
Laisser un commentaire

De la place de l’IA dans la relation client ? #emotional #marketing

Mon ami Arnaud poste la semaine dernière, un article pour nous demander quelle serait la place de l’émotion dans l’Intelligence Artificielle. Il s’agit en définitive du relai d’un article paru sur The Conversation qui s’émeut d’ailleurs de ce « talon d’Achille » que serait l’émotion pour l’IA. Est-ce vraiment le cas ?

Je lui ai promis d’inverser la vision et, de vous à moi, (ah ah quel robot pourrait écrire ce genre de chose totalement incompréhensible ?), je m’étonne encore que nous ayons besoin d’en débattre : l’Intelligence Artificielle ne laisse aucune part à l’émotion ! En revanche, nous devrions nous interroger sur l’éventualité que notre Intelligence Emotionnelle soit fortement impactée par la machine pseudo intelligente. En quoi est-ce que « Ok Google » va perturber mes émotions ? Comment ce monde aseptisé qui nous est promis par des réponses prédéfinies par un moteur référençant ce qu’il veut, peut-il influer sur notre capacité à imaginer la suite de notre parcours sur la planète, à la rencontre d’autres humains qui pourraient nous aimer ?…

Nous avons appris depuis quelques années que les rencontres naissent de nos émotions partagées et comprises (essentiellement intuitivement ou même inconsciemment). Nous avons aussi appris à détecter chez les autres, ces signaux faibles (pour ce qu’ils ont de peu visibles et de différenciés selon que vous les percevez ou qu’ils sont destinés à d’autres), qui sont autant d’appels à nous connecter et à échanger nos connaissances. Nous avons appris à aimer. A aimer davantage, les gens bien entendu, mais aussi les objets qui nous définissent dans le temps. Nous avons enregistré dans notre mémoire, sans trop avoir comment ni sans savoir où les retrouver) toutes ces informations personnelles que nous ont donné ceux qui nous ont fait confiance, sans aucunement leur garantir de pouvoir y accéder plus tard et encore moins de les modifier. Nous avons appris à analyser ces informations pour mieux recevoir nos invités et éviter de leur servir un plat qu’ils n’aimeront pas, à choisir un film ou un opéra, pourquoi pas un cadeau ou un lieu de visite que nous pourrions apprécié d’un même élan.

art et couleurs.jpg

Bref !  Ces petits efforts du quotidien qui nourrissent l’amour que nous portons aux gens qui nous sont précieux, sont le plus souvent récompensés par des commentaires élogieux, soit sur notre humanité, soit sur notre générosité. Car en prime, nous le faisons  gratuitement. Oui, cher lecteur.trice, les humains ont ceci d’étrange qu’ils sont tout à fait capable d’aimer leurs semblables sans objectif commercial. Ils le font parce que telle est leur mission sociale. Etre réunis est leur seul pouvoir face au monde extérieur.

Alors dans ce contexte, comment une intelligence soit-disant artificielle, pourrait-elle modifier la force émotionnelle qui construit nos civilisations ? Je laisse les disciples de Laurent Alexandre nous expliquer que les robots vont détruire la planète, et je me concentre sur le versant positif des choses. J’ai déjà écrit sur ce blog, une bonne vingtaine d’articles sur ce thème : je préfère l’humain à la machine. Si je devais vous donner une raison de plus, ce serait sa capacité à se tromper et à fournir des réponses différentes pour la même question, selon son état émotionnel et selon l’instant. L’Homme est très nettement supérieur à la machine en la matière: il connait et tait en son for intérieur plusieurs versions de l’histoire. Il est d’ailleurs capable d’en inventer de nouvelles à tout moment. C’est ce qui fait son charme, non ?

prise de tete

Mais si la machine lui fournit de l’Intelligence, il devient encore plus riche en informations de base et, je le crois, plus performant dans son rôle de conteur. Il transmet mieux et plus encore ses émotions aux autres lorsque son imaginaire est stimulé par la connaissance. Demandez à un romancier le temps qu’il prend à se documenter, imaginez le récit de vos aventures de voyageur virtuel sans accès à internet, et vous vous rendrez immédiatement compte de cela. La vérité de l’histoire « vécue » est très intensément émotionnelle ! Ainsi l’humain se déchargeant de la connaissance factuelle sur les machines (à mémoire statique illimitée), il ne lui reste qu’à travailler le sens. Il devient, dès lors, metteur en scène de ses émotions et crée de nouvelles connexions autour de lui. Il redevient social et bienveillant.

Voilà, cher Arnaud, en quoi je pense que l’IA peut améliorer l’intelligence émotionnelle, et en conséquence, l’humain. Confiant les tâches rébarbatives de la connaissance pour la connaissance aux machines, nous deviendrons de meilleurs humains, plus aimant, plus généreux et plus soucieux des autres que de nous-mêmes…

#hope #oupas

PS : pour vous qui êtes en recherche d’émotions, relisez ceci : https://wp.me/p3ja7f-2XZ

Cette entrée a été publiée dans : l'humain dans le marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s