Mois: avril 2019

Appelez-moi #bibi ! Faut-il donner un nom à votre programme de fidélité ?

Le lancement du programme de fidélité de l’enseigne Franprix, est l’occasion de faire un point sur les programmes de fidélité en général. Nous le savons depuis plusieurs années, leur efficacité est très faible pour ne pas dire négative. Alors, le temps de l’expérience et de l’émotionnel étant venu, les fourmis du marketing se demandent s’il ne faudrait pas changer leur nom. Comme souvent dans ce fabuleux métier, on dépense davantage d’énergie à se remaquiller plutôt qu’à se remettre en cause réellement. Pour #bibi, c’est une autre histoire. Franprix annonce un peu partout que son nouveau programme est dopé à l’Intelligence Artificielle mais qu’il propose de belles expériences en plus des points et de la cagnotte traditionnelle (on n’abandonne pas facilement un vieux cochon sur le bord de la route). Est-ce un symptôme de la maladie du buzz-word ? Non, du tout, nous rassure François-Xavier Germain, CMO de Franprix, qui est parti du constat suivant : « Chaque client a une relation particulière avec Franprix, et notre précédent programme de fidélité ne reflétait pas cette dimension ». Vraiment ? …

Quand ta stratégie marketing vaut zéro ! #Optic2000

Pour zéro aujourd’hui tu n’as plus rien ! On est d’abord tenter d’acquiescer face à cette injonction teinté d’un bon sens que je n’oserais qualifié de « paysan » ni même dee « gilet jaune ». Car lorsqu’il s’agit d’une marque, d’une enseigne qui calme haut et fort ce genre d’ineptie, mon sang de Marketer ne fait qu’un tour, et loin de m’en prendre au public prétendument niais, je dénonce le moche marketing. « Et voilà un Zéro café ! » mime l’hôtesse de l’air bien entendu à la fois souriante et débile, comme le savent tous les créatifs d’agence français, et sans aucun doute le patron d’une enseigne qui aurait pu disparaître en même temps que Johnny sans que l’on s’en aperçoive… Mais le pire est à venir, oui cher.e lecteur.trice, quand la gentille (et sans aucun doute ménagère de moins de 50 ans) cliente de cette compagnie low low cost, lui répond : « bah alors zéro merci ! ». Note du directeur de la création : l’hôtesse ne se départira pas de son sourire légendaire et poursuivra son chemin de …

Interview émotionnelle de Elias Ohayon #sailendra

Tout a commencé comme d’habitude, par un arrête sur un stand. Quelque part dans une allée du salon E-Marketing et Stratégie Client 2019, je jette un oeil sceptique sur un logo souligné par une base-line que mon radar détecte immédiatement : prédictive marketing. Houlala ! Je ne peux m’empêcher de répondre à celui qui voudrait me renseigner sur sa boite que cela n’existe pas. Non, je ne crois pas que l’on puisse prédire le comportement ou les achats d’un client. Je n’y arrive pas ! Je veux que l’homme reste imprévisible. Alors Elias (@Elias_Ohayon), le directeur des opérations de Sailendra, prend le relai de son collaborateur (sans doute légèrement agacé) et tente d’expliquer et de répondre à ce visiteur impertinent que je suis. Ma première question, est d’ailleurs inspirée d’une conversation avec Stéphane Amarsy (relaté dans un post précédent : https://wp.me/p3ja7f-3dN ), et consiste à souligner le paradoxe entre « algorithme prédictif » nourri avec des masses de données et décision individuelle d’un client potentiel : que pensez-vous de cette contradiction ? Elias : « Nous ne sommes …

Interview émotionnelle de Stéphane Amarsy – CEO @Inbox

Interview émotionnelle de Stéphane Amarsy  (@amarsy_inbox) – CEO Inbox et auteur de « Mon directeur marketing sera un algorithme » paru en 2017 aux Editions Kawa – Pour tout vous dire, on s’était déjà rencontré il y a deux ans, à Lille, en pleine crise existentielle du monde du marketing face à l’apparition de la menace de l’Intelligence Artificielle et de l’envahissement des robots. Allaient-ils nous remplacer, allions-nous perdre nos jobs de marketer, de promoteurs de marques ou de produits ? Vous imaginez bien que sa participation à une table ronde sur ce sujet des algorithmes capables de produire le marketing du 21èmesiècle, suscitait déjà de nombreux commentaires et interrogations. Et voilà, qu’au Big Data Paris, le même Stéphane, est présent pour nous dire que nous voguons désormais vers un marketing anti-fragile ! L’homme est-il donc toujours en avance d’une théorie ? J’ai voulu en savoir davantage et je lui ai posé question. Ames sensibles s’abstenir ! Patrice : Stéphane, pourrions-nous commencer par une définition de ce terme incongru : « anti-fragile » ? Stephane Amarsy : « Trop de gens font encore des plans marketing et imaginent …

La stratégie appartient aux marketers et la tactique aux commerciaux ! #debat #MercuryEloquence

Il y a déjà quelques temps, j’ai participé à un grand débat organisé par notre ami Frédéric, et je me suis retrouvé dans l’équipe des « Pour ». Ceux qui comme mon ami Nicolas, que j’aurai le grand plaisir de retrouver le 9 avril à Cholet, défendent l’idée que la stratégie est l’affaire des marketers. Oui je crois indispensable d’avoir une vision marketing, une vision stratégique pour l’entreprise qui concerne avant tout les clients. Oui je suis certain que sans stratégie marketing les entreprises vont disparaitre, de la même façon que si elles ne savent nous expliquer pourquoi, nous ne pouvons les croire ni les suivre. Alors j’ai pris la parole et je préfère vous prévenir, j’ai défendu mon camp et mes convictions avec ardeur. Je me suis engagé ! Comme je le fais chaque fois que l’on me demande mon avis, j’ai mis mon coeur sur la table et j’ai exprimé avec force ce que sont mes croyances profondes, ce qui fait que je suis moi et personne d’autre… Ce matin, je retrouve cet enregistrement du …