Tous les articles taggés : engagement

Interview émotionnelle Alex Jubien #1to1Biarritz

Lorsque Alex (@AlexJubien) répond à mon message privé sur Twitter, je ne m’attends pas à ce qu’il m’invite à surfer des vagues le lendemain après la table ronde qu’il animera ici au 1to1Biarritz autour de l’innovation et de l’écologie, avec pour témoins quelques belles entreprises. Surprenant cette aisance à me mettre au défi ! Mais lorsqu’il arrive dans la salle de presse, je me souviens que nous avons déjà partagé des conversations ailleurs, là-haut dans la montagne, où le surf est un autre moyen de glisser sur la neige. Alex était alors l’un de ces intervenants issus du monde du digital, de la technologie, qui nous connectait à des expériences mobiles. On discutait encore de marketing, d’audiences larges, de moyens de mieux performer dans l’acquisition de nouveaux clients, d’engager des communautés sur les réseaux sociaux, et de plein d’autres sujets liés à l’émergence d’un monde hyper connecté. Ici à Biarritz, Alex est quelqu’un d’autre. Il est infiniment plus humain, en tout cas, c’est ce que je ressens lorsqu’il s’assoit en face de moi dans l’espace presse, …

Interview émotionnelle de Gilles Baucher @Biocoop #bio #militant #1to1Biarritz

Il était ce matin sur la table ronde animée par Alexandre Jubien (dont nous reparlerons bientôt dans une autre interview) qui nous annonçait l’écologie comme berceau de l’innovation. Question ou prévision de ce que notre société sera demain ? Gilles Baucher est le directeur national du réseau Biocoop et son engagement est réel, comme notre conversation me l’a confirmé. Si vous n’êtes pas passé au bio, si vous n’êtes pas encore un client des près de 800 points de vente de cette enseigne tout juste âgée de 30 ans, préparez-vous, c’est pour demain ! Patrice : « Vous avez parlé de Biocoop comme d’un acteur alternatif et engagé sur le bio depuis maintenant 30 ans, comment est-ce qu’on peut représenter l’innovation 30 ans après ? » Gilles Baucher : « Déjà parce que nous sommes un groupement économique né du terrain, imaginé par des agriculteurs, qui ont eu cet engagement fort dès le départ. A l’origine de leur mouvement, on est sur un combat, une proposition alternative à la société de consommation à outrance des années 80. Aujourd’hui …

Faut-il haïr ses non clients ? #engagement #bianco

J’interviens souvent cette année pour expliquer pourquoi « l’amour des clients » devient un très net facteur de différenciation des entreprises sur leurs marchés (qu’ils soient BtoC ou BtoB n’y change rien). Mais il m’arrive aussi d’affirmer haut et fort, que l’on ne peut être aimé par tous ni même aimer tout le monde… Ce bon sens posé comme une pierre angulaire de toute stratégie marketing, il n’est pas inutile de s’interroger sur ceux qui ne nous aiment pas. Voire d’explorer le territoire dangereusement inconnu de ceux qui nous haïssent. Qui sont-ils ? Et en quoi faudrait-il les considérer dans notre réflexion ? Si j’en crois la vidéo publiée par Bianco, les « haters » sont une forme de tendance de notre monde moderne. Il devient presque de bon goût de haïr quelque chose, quelque(s) marque(s), et probablement quelques gens (au passage). La haine est devenue l’expression ultime de nos émotions. Il devient fréquent de « basher » une marque dès qu’elle ne respecte nos valeurs, nos codes, ou simplement dès qu’elle semble ne pas s’adresser à nous correctement (ni avec …

Le sens de la vie selon Mark ! #engagement #Harvard

Grands projets, égalité des chances et création de communautés, forment le triptyque du discours de l’apôtre Mark Zuckerberg devant ses pairs de Havard. La génération Y  aura en conséquence pour mission de trouver du sens à la vie. Alleluia ! Le manque de grandeur dans la vision de la nouvelle génération est-il dû à une forme d’individualisme ? En tout cas, il lui faudra être avant tout idéaliste et prête à être incomprise. C’est le secret de l’entrepreneur : oser se lancer sans savoir si cela marchera un jour ! Mais est-ce suffisant pour qu’un projet soit BIG ? Comme le design thinking nous l’a appris, il s’agit désormais d’imaginer des solutions simples mais totalement inattendues à un ou des problèmes que rencontrent des millions de personnes, ceci au-delà de frontières culturelles ou ethniques. Et Mark de nous rappeler qu’il faut aussi apprendre à accepter l’échec. Un modèle de combativité à l’américaine doit-il être enseigné à nos jeunes élites ? Trouver des solutions pour créer l’égalité des chances est une vraie belle mission ! La chance …

L’engagement émotionnel en 3 mots

Une matinée consacrée à l’émotionnel avec de nouvelles approches pour les études marketing, c’était un très bon moment. Merci à l’Adetem (@adetem) ! Et comme souvent, j’ai eu le plaisir d’être assis à côté d’un très sympathique spécialiste de l’émotion. Je ne vous cacherais pas que la présentation de Grégoire et Matthieu de Q Emotion (@qemotionapp)m’a beaucoup plue, même si l’introduction du sujet de la perception émotionnelle de la réalité par un anthropologue (Sylvain) avait mis la barre assez haut. J’ai donc pris des notes (pour une fois). Oui Axel (@AdeMarles), en les inscrivant via mon clavier dans la mémoire de mon ordinateur, j’ai en quelque sort évacué toute trace d’émotion. Alors, lorsque je me retrouve à l’instant face au défi d’écrire une histoire en 3 mots clés, à quoi peuvent bien me servir ces notes ? Et si elles avaient été transcrites dans un cahier, le souvenir de l’expérience serait-il différent ? Mon ressenti émotionnel prend toujours le dessus sur une relecture détachée de mots projetés sur une page blanche. Il ne peut en être autrement. Si …

Mission sociale de la marque : #SportPourElles !

Bien sûr je travaille pour une très belle enseigne depuis plus de 6 mois, et certainement pas hasard, elle évolue dans le monde du sport. Décathlon rend le sport accessible et j’aimerai que cette belle mission soit encore mieux transmise par ses équipes dans les magasins. Nous y travaillons et c’est un plaisir immense que d’être quelque part associé, à cette vision stratégique humaine. J’invite les directeurs de magasin à prendre à bras le corps la nécessaire, la magnifique transformation de leurs équipes dans la relation avec leurs clients. Et les retours sont déjà au rendez-vous, sous la forme, primordiale, d’un nouveau et intense plaisir à travailler chaque jour ! Aussi je suis toujours fasciné par les engagements les plus forts. Ceux qui traduisent avec passion la mission de marque. Alors, cher lecteur, je ne résiste pas à t’indiquer que la FDJ, dont tu rejoindras très bientôt les Fan Zone partout en France pour l’Euro 2016, est depuis plus d’un an, dirigée par une femme. Et quelle présidente, que Stéphane Pallez ! Là encore, nul hasard, …

Interview émotionnelle de Anne Thevenet, directrice prospective et nouveaux concepts pour Danone Groupe : « écoutez vos intuitions ! »

Quand on est à l’origine de la création de la marque Les 2 vaches, comme du développement de la plateforme Eve, il faut avoir confiance en soi et aussi mériter la confiance des autres, au premier rang desquels Franck Riboud, le big boss de Danone. Vit-on dans une tour d’ivoire pour autant ? Est-on inabordable, englouti par des réunions, loin des gens ?… Ma rencontre avec Anne a été passionnante et la connexion immédiate ! Simplicité et authenticité dans le dialogue, l’ouverture d’esprit, ont donné beaucoup de fluidité à notre conversation. Le partage de valeurs et d’une vision humaine du rôle du marketing aide, voire provoque la rencontre… Anne, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions, avant tout d’où vous vient cette force d’inspiration ? Anne Thevenet Abitbol : « Philippe Michel, patron de CLM/BBDO avec qui j’ai eu l’honneur de travailler, nous disait toujours : « arrêtez de raisonner et prenez le temps de penser » ! Depuis j’ai appris à écouter mes intuitions. Un défi majeur pour le marketer, comme pour l’innovation, c’est de s’autoriser …

Marque clivante et fidélisation ? #therewillbehaters (for sure)

Un long week-end de Pâques, heureusement fourni en lapin et oeufs en chocolat, s’achève… Je me demande pourquoi mes étudiants ne se sont pas intéressés plus que ça, au sujet « pourquoi être une marque clivante peut favoriser la fidélisation des clients ? »… Oui pourquoi ? Pourquoi tant de légèreté dans les réponses ? Pourquoi se contenter de me résumer bien gentiment les deux articles parus et visibles traitant des avantages pour une marque à diviser l’opinion entre « ambassadeurs » et « détracteurs », entre « fans » et « haineux » ? Pensaient-ils que je n’avais pas lu, ou pas trouvé ces 2 sources (au point que certains n’ont pas eu l’honnêteté de les référencer dans leur maigre dossier) ? Folle erreur de jeunesse de considérer que l’autre (en l’occurrence le prof, moi…) n’y verra rien ! bref ! Oui, il y a des avantages à être une marque qui divise et certains de ces avantages peuvent conduire à la fidélité des clients qui partagent les valeurs de la marque, y compris dans l’extrême. Lesquels ? Non pas de faire du buzz, …

Pourquoi gaspiller la mode ?

H&M Conscious est « une mode éco-responsable pour un avenir meilleur ». Green washing ou engagement fort et durable ? Hier c’était la première journée contre le gaspillage alimentaire et vous avez été sensibilisés par des chiffres, comme celui de 20 kgs de produits alimentaires jetés chaque année par chacun de nous. Une horreur morale dans ce 21ème siècle ! Sommes-nous coupables ? Même si de nombreuses initiatives émanant des institutions nous aident à en prendre conscience, qui peut nous inciter à passer à l’action ? Les marques bien sûr ! L’engagement est indispensable aux marques. C’est le quatrième E que recherche le consommateur en face d’une offre, au contact d’une action marketing (rappelons à mes lecteurs que les 3 autres E sont : émotion, exclusivité et expérience). Ce E là est une clé d’entrée dans une relation durable, dans l’émergence de la fidélité chez le client. Sans engagement, il ne peut s’y retrouver en termes de valeurs partagées et en conséquence ses achats manquent de sens. Il n’aurait pas confiance et se sentirait piégé par la …

Allez reviens, c’est Tati !

Ah oui !? bof ?… Un vrai sujet pour jeunes marketeurs : comment faire revenir une clientèle dans cette enseigne historique de l’habillement en France, encore présente avec plus de cent points de vente dont seulement un quart auront été rénovés jusqu’ici ? Comment et surtout pourquoi les femmes, les jeunes femmes même, iraient à nouveau fréquenter ce symbole du low cost avant l’heure, tandis que des concurrents comme H&M (par exemple) ont réussi leur implantation avec des gammes accessibles mais très nettement plus « mode », plus vite renouvelées et parfois signées par des icônes ou des stars mondiales (Beckham, Lana del Rey, etc..) ? Un lifting complet pour Tati ! Oui, on est d’accord, c’est bien le minimum que l’on puisse faire pour relancer une marque connue de 90% de la population mais non fréquentée par 90% également ! Fini les grands bacs à n’importe quoi, et retour à une présentation de collection plus structurée. Ca, c’est fait ! Tati surfe sur les réseaux sociaux ! Là aussi, un passage obligé dans le 21ème siècle, …