Mois: novembre 2014

Réussir avec un marketing responsable : un an après !

Quelle bonne surprise de revoir Elisabeth Reiss hier lors de la journée Adetem Marketing Factory 2014 ! Le temps de faire un point sur les avancées de la plateforme réussir pour un marketing responsable et d’entendre que 30% des français font attention à ne pas acheter de marques issues d’entreprise dans ils réprouvent les agissements (non responsables) et que cela pourra conduire à la disparition de plus de 70% des marques en question !… Eloquent non ? Mais restons positifs et constatons qu’il y a de nombreuses marques qui vont prennent ce virage de la responsabilité dont on trouvera avec plaisir de très beaux exemples (expliqués par des fiches de bonnes pratiques) sur le site plateforme: http://www.reussir-avec-un-marketing-responsable.org Un exemple qui retient mon attention : celui de Ekyog, marque de textile éthique lancée par Nathalie Lebas-Vautier. Une jolie marque pour des femmes positives (mais aussi des hommes non ?) et qui affiche des engagements forts depuis sa création. Notamment l’association Terre d’Ekyog (http://www.terredekyog.org) qui aide les producteurs et qui protège aussi l’environnement de la planète via des …

Et si on s’asseyait autour d’une table ? #TEDxParis @kialatok

Paris est une ville extraordinaire ! Et la cuisine en France est un patrimoine que nous envie le monde. Ok ! Mais Paris c’est aussi un lieu de rencontre entre les cultures culinaires des 5 continents et tous ceux qui sont issus d’une immigration plus ou moins volontaire ont emmené dans leur bagage des trésors dont raffolent nos papilles. Apprendre des autres, c’est d’abord les accepter pour leurs différences, comme apprendre de ses clients est un objectif majeur en marketing aujourd’hui. Organiser la rencontre nécessite de faire quelques efforts mais surtout la volonté de partager avec l’autre et non de lui prendre sa valeur. Faut-il être un vieux sage pour comprendre que le partage est le seul moyen d’améliorer la vie des autres ? La preuve que non dans ce très beau témoignage du co-fondateur voyageur de Kialatok au TEDxParis 2014 : Kevin Berkane – @kialatok

Semaine du Happy Marketing : et si vous étiez gouzi gouzi ?

Rien de plus « cute », de plus mignon que les bébés, nous le savons depuis longtemps ! Pourquoi ? (cf Vsauce Why are things cute ?) Mais si Evian surfe depuis plusieurs années sur notre fascination pour les tous petits, c’est d’abord parce que la marque doit son succès historique à la recommandation des médecins comme eau des bébés. Live young n’est finalement qu’un retour à la source ! Cette semaine nous découvrons le nouveau site dédié aux jeunes parents lancé par la marque (après des années de evianmaman, enfin un site mixte papamaman.fr !). Un site qui se veut très émotionnel, très happy life pour des parents épanouis et heureux de vivre avec leur nouveau né, déjà hipster !… Naturellement tout est prévu pour qu’ils partagent ce bonheur, tout en conservant toutes les informations sur la santé de bébé et son évolution. Riche en conseils ou avis d’experts rassurants, le site est aussi porteur de promesses, de cadeaux ou de jeux qui animeront certainement la communauté. Tout juste note-t-on une petite promo pour inciter à l’achat …

et si la data créait de nouvelles rencontres ? #datajob2014

A peine arrivé ce matin sur la conférence Datajob 2014, je découvre MFG Labs et entame une discussion animée avec de jeunes data scientist prêts à en découdre : première surprise ! Julien Laugel me répond avec simplicité et passion sur les avancées que les modèles mathématiques et le traitement massif des data pourront apportés au marketing. Lorsque je lui expose le lamentable résultat proposé par Booking (cf une note du blog), il en convient et m’assure que ce n’est pas du tout ce que propose MFG Labs (récemment racheté par Havas);  pas plus que le RTB n’est une solution réelle au problème des invendus publicitaires des sites média. Bref ! Nous sommes à la fois d’accord et pas d’accord : non, on ne revit pas chaque jour mais l’exploitation des statistiques ne fait qu’améliorer un score prédictif souvent extrêmement incertain. Oui on pourrait analyser les données fournies par une communauté de fidèles inscrites sur la plate-forme MyWarner, et d’une part, s’adresser plus personnellement à chacun des membres, d’autre part les récompenser par des contenus …

semaine du happy marketing : le retour ! (via @welovelean )

Il y a des jours comme ça où je n’ai pas envie d’écrire ce que je crois, ce qui est au plus profond de moi, ce que j’aimerais que tout le monde comprenne. Heureusement la sérendipité me rattrape et met sur mon chemin les images qui synthétisent ma pensée ! Ouf ! Pourrait-on suivre le parcours du bonheur dans le business en passant de la passion au bénéfices ? Et si votre mission était de partager cette passion avec les gens qui vous feraient confiance ? Avoir une mission sociale est indispensable à la réussite d’une entreprise et surtout au bonheur de ses clients… Have a happy day and enjoy your job (even if you are working in marketing) because feeling happy for what you’ve done will enhance some customer’s life and make him feel happy in return ! Et voilà ! Créer un business rentable et durable, c’est d’abord apporter du bonheur dans son équipe et pour ses clients. Le résultat (les bénéfices) en découleront naturellement… Crédits :  Happy Startup School @welovelean

Le jeu contribue-t-il au bonheur ? #enjeuxdesociete avec @FDJ

C’est la journée de la gentillesse et je commence donc par dire merci à mes lecteurs ! (bisous, chatons et chocolat, je vous aime putain comme dirait Jérôme). Bref ! C’est le bonheur ! Et pourtant il n’est pas question d’argent entre nous. En tout cas, pas sur ce blog, et cela ne sera jamais le cas : aucune monétisation de ma prise de parole, aucune espèce d’espérance de gain, ne seront nécessaires pour me motiver à partager mes réflexions… Mais l’argent que l’on gagnerait en jouant pourrait-il changer nos vies et améliorer notre niveau de bonheur ? Ce matin, c’était l’un des sujets abordés par la conférence sur le « jeu enjeux de société », deuxième rendez-vous du genre à l’initiative de la FDJ. Que pouvions-nous en retenir ? 1 –  L’intervention de Joël de Rosnay @derosnayjoel (scientifique et prospectiviste) : d’abord le jeu est un jeu gagnant pour tous s’il n’est pas à somme nulle : cad si lorsque je donne ce que j’ai à l’autre, je ne perds pas ce que j’ai (exemple : tous les sports collectifs, la …

Interview émotionnelle de Béatrice Devin, fondatrice de Aime !

Aimer Aime!, l’agence, est-ce difficile lorsqu’on parle ici de marketing émotionnel ? La rencontre avec Béatrice pouvait-elle ne pas avoir lieu ? Et comme le lancement d’une campagne événementielle pour Doméo, constitue une actualité de choix pour mettre en avant les valeurs humaines du marketing, c’est avec plaisir que j’ouvre mon espace blog. Inutile de vous faire attendre plus longtemps, tout est dit dans les réponses qui suivent ici. Patrice : « Alors Béatrice, Aime !, c’est quoi ? » Béatrice Devin : « « Aime! » est une structure souple, synthèse d’une réflexion issue de plusieurs années en agence de communication et en entreprise. « aime! » est née du constat qu’aujourd’hui, les annonceurs préfèrent acheter d’avantage de matière grise que de matière grasse. « Aime! » renouvelle le marketing et apporte une solution adaptée à la conjoncture (réactivité, coûts) en stratégie de marque : marketing, visibilité, formation. Avec un autre différenciateur, le facteur clé Emotion. » Patrice : « Ah l’émotion !… Parlons-en ! Pourquoi est-elle devenue centrale dans tes projets ? » Béatrice : « Après une double formation Marketing et RH et un parcours chez 2 annonceurs …

Emotion au #MarketingDay : part 2 (le futur du marketing est dans l’humain)

Il y avait de très belles découvertes à faire et de très inspirantes déclarations à entendre lors de cette journée consacrée au futurs du marketing. Voici mon débrief ce que mes oreilles sélectives ont enregistré à la fois dans les conférences et lors de discussions plus directes avec certains intervenants… D’abord Carlo d’Asaro Biondo (@carlodasaro), président des opérations EMEA chez Google, qui rappelle que même en étant un pure player on doit d’abord penser client : « Il faut qu’un produit s’adapte au client, pas que le client s’adapte au produit ». Plus tard il présentera le Google Art Institute, pour montrer l’engagement du grand méchant Google à protéger la culture de chaque pays, dans une utilisation réellement différente du fameux Big Data. Surprise agréable de l’entendre nous dire son attachement à la particularité latine de notre culture française. Parce que finalement la mission de Google c’est d’améliorer la vie des gens en simplifiant l’accès et le partage de l’information et de la culture… D’ailleurs, comme le dira dans la foulée Philippe Cahen (@SignauxFaibles), la clé de l’innovation,  c’est de rajouter de l’humain, car l’homme …

L’émotion au #MarketingDay ? part 1 : qu’en penses-tu Nao ?

Aujourd’hui c’était le Marketing Day 2014 ! De belles keynotes et de belles tables rondes ont animé la journée et proposer des sujets de réflexion sur les futurs du marketing. Naturellement quelques « partenaires » exposaient les dernières nouveautés en matière d’expérience client et/ou de technologie connectée et digitale, qui vont (encore) changer nos vies de consommateurs. Parmi ces trouvailles, un charmant robot répondant au prénom de NAO aura fait une courte mais remarquée intervention sur scène, proposant de prendre la place de l’animateur, y compris en anglais ! Drôle et interactif, le robot nous interpelle… va-t-il bientôt remplace les écrans d’accueil dans les magasins, les hôtels, les boutiques ou les banques ?… Et comment fera-t-il pour lire nos émotions au-delà de la reconnaissance vocale ou faciale ? Posons-lui la question ? Que pense-t-il du marketing émotionnel ?…

You find this menacing ? I find it romantic !… Is there Magic in the moonlight ?

Long time ago, while I was supposed to spend my days learning maths on a bench of a french university, I’d rather study Manhattan’s dialogues. How could you possibly watch this movie and not fall in love with Mariel Hemingway ? Yes Woody was far too old for her or is it she was too young for him ? But the question I asked myself (at that time) was how could she really love that guy ? Of course Woody’s story was more about Diane Keaton (at that time) and maybe you rememnber that Woody’s ex was the stunning Meryl Streep (that left him for another woman)… So after he had tried to send Tracy (Mariel) away for the best, he is facing the unespected reality : Tracy: I’ve got to make a plane. Isaac Davis: C’mon, you don’t – c’mon. You don’t, you don’t have to – go. Tracy: Why couldn’t you have brought this up last week? Six months isn’t so long. Not everybody gets corrupted. You have to have a little faith in people. And …