cinéma et émotions, semaine du happy marketing
6 commentaires

Ce qui nous lie… #lovefirst

3h de débat avec mes étudiants pour savoir quand et comment mon pourrait se tutoyer, y compris lorsqu’on ne connait pas la personne à qui l’on s’adresse ! Ouf ! Fascinant de constater la force des codes moraux de la société, et d’aboutir à cette interrogation majeure : lequel des deux interlocuteurs devrait commencer ?

Est-ce une question d’âge ? ou bien de hiérarchie ? ou de code ne vigueur dans l’entreprise ? est-il plus difficile de tutoyer un client ou un prospect ? et s’il est médecin ou même prof ?…

Ce qui nous lie, c’est notre humanité ! C’est notre amour de l’autre et l’envie irrésistible d’être aimé par lui. Que notre client entende notre prénom, et, comme le suggère Axel, il passe très facilement au tutoiement. Aussi, gagnons du temps et tutoyons-nous !

Le question du lien social est au coeur de la réflexion sur la relation client. Evidemment, il y aura toujours quelques prétendus supérieurs pour nous expliquer qu’ils n’ont pas gardé les cochons avec nous… Et alors ? Auriez-vous envie d’aller plus loin avec eux ?…

affiche.jpegDans « Ce qui nous lie », le dernier film de Cédric Klaplisch, sorti ces derniers jours, la force de la fratrie face à la disparition du père est mise à l’épreuve de la succession et du partage des vignes. Cruel dilemme : restez ensemble ou partir chacun avec sa part de l’héritage (ceci me rappelle une belle histoire de mon grand-père)…

Il m’a semblé que ce qui lie Juliette et ses deux frères, c’est au final l’amour ! Comme dans l’expérience et la relation client : s’aimer c’est très certainement ce qui nous rend plus fort. Alors vous pourriez aimer vos clients et leur dire. Pour commencer pourriez-vous les tutoyer ?

Quand Jean revient sur les terres de la famille, il se rapproche des siens, il recrée ce lien distendu et mis à mal. Il en souffre puisque sa femme et son fils son, eux, installés en Australie, hasard de sa quête d’ailleurs. Les voir vivre les vendanges et créer le vin comme Juliette l’aime, est une source d’espoir. Pourront-ils comprendre que ce lien est leur héritage le plus précieux ?

Ce qui nous lie, nous rend plus fort ensemble.

Cette entrée a été publiée dans : cinéma et émotions, semaine du happy marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

6 commentaires

  1. Léa Dijoux dit

    Quand j’étais en 5ème (ça fait un bail), un grand mouvement révolutionnaire en faveur du tutoiement (par les profs) agitait ma classe… J’étais déjà contre 🙂
    Des lustres plus tard, je ne vois pas le rapport entre le tutoiement et l’affection, l’amitié ou l’amour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s