Tous les articles classés dans : le plaisir et la fidélisation

Cet été le camping de mémé fait sa promo ! #marketingzero

Vu à la télé, comme le disait les jolis publicitaires des années 80, qui semblent encore sévir dans les territoires ! Je regarde 5 minutes d’un reportage sur les astuces commerciales ou marketing de certains départements français qui espèrent attirer le touriste en mal d’exotisme et de budget pendant la saison estivale 2021, et j’en ai la larme à l’oeil… Ben oui, qu’est-ce que tu crois, j’ai fait du camping quand j’étais enfant, aussi voir des gens faire la queue aux sanitaires, me renvoie immédiatement aux tables et chaises pliantes de mes grands-parents… De belles images dans des campings en Bretagne ou même parfois en Autriche (et non je n’illustrerai pas cet article avec une photo en culotte tyrolienne !)… Alors le camping aujourd’hui, c’est un vrai secteur industriel du tourisme sur lequel de gros acteurs ont mis la main. Ils ont compris qu’un mobile home, c’est plus rentable et plus attrayant pour les familles aux moyens limités, qui veulent tout de même visiter la Somme, l’Indre ou pourquoi pas le Nivernais… Ils louent des …

Etes-vous abonné au marketing émotionnel ? #oupas #stop

Hier nous en avons largement débattu dans une room animée avec Pierre et Philippe, le problème du désabonnement aux newsletters qui envahissent nos boites mails est sujet à controverse. Rien de grave semble-t-il, surtout si l’on prend les chose avec humour, comme notre ami britannique James Veitch dans ses vidéos. Car la meilleure manière de traiter le problème serait, selon James, de répondre avec humour aux envahisseurs. Ou, pourquoi pas d’installer des réponses automatiques, exactement comme le font ceux qui ont tombé dans les outils du marketing automation, désormais aussi fréquemment utilisés que les déodorants 48h en plein été. Mais fort heureusement, nous avons évoqué d’autres pistes… ne serait-il pas raisonnable de ne pas s’abonner du tout ? En manifestant notre intérêt pour un contenu, envoyons-nous un signal de consentement pour la vie ? Si j’embrasse une femme demain, est-ce une demande en mariage qui nous conduira à dialoguer jusqu’à l’entrée au cimetière ? Ouf ! Je crois que nous devrions respecter davantage les gens et leur désirs d’une relation intense mais brève. Ainsi, si …

10 ans après Gary V où en sommes-nous de la Thank You Economy ?

2011 c’est à la fois 10 ans après et 10 ans passés à essayer de comprendre ! Et pourtant si ce livre avait été écrit en 1995, son titre aurait annoncé : Pourquoi Amazon va prendre le pouvoir et écraser le retail ? (#teaser) Alors pourquoi faut-il encore publier un post sur Linkedin pour rappeler aux gens l’immense valeur créée par la gratitude exprimée ? Dire merci, écrire merci est un moteur de la passion d’agir, d’aimer, d’entreprendre et même de faire du marketing. Aussi la fidélité est une question de gratitude inversée. Il ne s’agit pas tant de trouver un cadeau à offrir et encore moins une réduction pour le client qui est devenu fidèle, en achetant plus ou plus souvent, que de proposer la meilleure expérience possible dès la première fois. Car si tu te souviens de quelle chose dans la vie, c’est souvent de la première fois ! Et si tu ne donnes pas tout ce que tu as, tout ce que tu peux offrir dès la première expérience, pourquoi crois-tu que …

Interview émotionnelle de Frédéric Faivre #LeParrain #Goodfazer

Oui j’ai croisé sa route ! Pas celle de Marlon mais celle de Frédéric et tu le sais peut-être, s’il est moins connu, il a tout de même la paternité d’une quantité énorme de parrains en France et ailleurs. Fondateur de Goodfazer, Frédéric Faivre est un ambassadeur du parrainage moderne ! Il rejoint Mireille Messine chez Splio, afin de travailler plus vite et plus loin sur les programmes d’une fidélité qui implique réellement le client, et qui lui propose de se transformer en « commercial » pour la marque qu’il aime. Patrice : « Bonjour Frédéric, peux-tu nous dire comment tu as transformé cette vieille technique marketing et commerciale du parrainage ? » Frédéric : « Bonjour Patrice ! Disons que la transformation de ce vieux modèle tient beaucoup à la digitalisation des moyens de communication et de relation client. Il ne coûte rien ou presque d’envoyer des emails, et on peut facilement connaître leur efficacité. D’autre part, les clients achètent tous en ligne à un moment où un autre, ce qui accroit leur capacité à transformer rapidement une offre …

Faut-il joindre l’utile à l’agréable ? #stratégie #marketing #2021

Je lis la tribune de mon amie Cyndie, éclaireur de marque et directrice marketing de Cision France, relayée par le Siècle Digital et qui nous propose en trois points de préparer notre stratégie marketing pour 2021. Et, oh surprise, la première recommandation pour passer à l’après 2020 est d’inviter les marques à faire la démonstration de leur utilité ! Vieux débat économique s’il en est, l’utilité (et même celle d’une marque) existe-t-elle ? Rappelons que ce principe introduit par John Stuart Mill, prescrit d’agir pour tendre vers la maximisation du bien-être collectif. Amusante interprétation contre-intuitive de ce que l’utile pourrait être agréable et contribuer au bonheur ! Alors que dans ce que je crois comprendre de la préconisation de Cyndie, il serait davantage question de montrer ce à quoi sert la marque dans la vie des gens. Est-ce la même chose ? Devons-nous prouver notre utilité afin de nous rendre agréable ? Est-ce que j’achète un objet pour me faire plaisir ou parce qu’il a une réelle utilité ? En tant de crise économique, on …

Faut-il continuer à manger des burgers comme papa ? #oupas

Juste avant qu’ils ne ferment boutique pour cause de confinement, on m’envoie une information sur Les Burgers de Papa qui propose désormais une version mobile de son programme de fidélité. Ouf ! Il était temps ! Pendant ce temps-là, notre ami Fred le pilote de ligne polyglotte, fait plusieurs apparitions d’une drôlerie propre à #Buzman et bizarre coïncidence, je découvre aussi Bioburger, une autre jeune enseigne du burger. Embouteillage dans ma tête gourmande, comment vais-je choisir ma prochaine commande ? Faut-il privilégier le fun comme le pense nos amis de #BurgerKing ? ou au contraire viser la qualité des ingédients français et la responsabilité comme tentent de nous le dire les deux marques challengers citées plus haut ? Deux missions qui pourraient cohabiter si j’en crois Les Burgers de Papa, mais qui sont totalement remises en question, justement, par ce que leur responsable marketing croit être un programme de fidélité (pour le coup à la papa, est parfaitement choisi pour le qualifier). « La satisfaction client est au cœur de notre stratégie. Les chiffres de mise …

Il signe de la pointe de son club, d’un X qui veut dire… #Decathlon #DX

La rentrée c’est toujours à fond la forme ! Je ne sais pourquoi ni comment cette enseigne se débrouille pour être dans mon actualité marketing, mais c’est une fois de plus le cas, au moment où chacun se dit qu’il faudra s’y remettre. Au sport aussi ! Alors le nouveau magasin prototype de l’enseigne sportive préférée des français (et ailleurs en Europe ou dans le monde), a été conçu pour nous faire vivre des expériences XXXL ! En réalité, le défi permanent d’un magasin du retail est simple à exprimer : comment réduire au strict minimum les tâches d’aménagement, de préparation des linéaires, d’encaissement, et de reporting (par exemple) afin de libérer le temps des conseillers / vendeurs dans les rayons ? Vous me direz que l’idée n’est pas neuve. Certes ! Mais d’autres l’ont interprétée comme un moyen de réduire les coûts, au sens où la machine remplace l’humain et donc réduit le nombre de collaborateurs à payer pour une surface donnée. Erreur ! Partout où l’on supprime des postes de conseiller clientèle, on …

Le plaisir et le consentement : le marketing peut-il choisir ?

Le plaisir sans le consentement, est-ce tout simplement possible ? Question préliminaire qui peut vite tourner au drame en trois actes. Si je ne te demande pas ton consentement, est-ce parce que j’imagine (à tort ou à raison) que tu me l’aurais donné ou bien, si je te le demande est-ce parce qu’il est possible que tu me le refuses ? Mais est-ce bien une question obligatoire ? En marketing, la réponse est oui. Depuis le RDGP mais aussi depuis la lecture de Permission Marketing de Seth Godin (en 2004 !), nous savons qu’il est indispensable de demander une autorisation préalable pour engager, ne serait-ce que la conversation. Alors nous sommes tous confrontés aux fameux pop-in qui nous alerte sur l’utilisation de cookies sur un site e-commerce (et même d’information) car cela signifie que nos données personnelles peuvent être aspirées et analysées. On nous réclame un contentement ! Tu as remarqué comme moi, cher.e lectrice.teur, qu’il y a plusieurs formes de demande de consentement, y compris celle ou la seule case à cocher est celle …

Et si la fidélité de vos clients sauvait votre business ? #HistoiredApres #Maif

Je suis un fidèle supporter de la MAIF et pourtant je n’en suis pas le client. Paradoxe de consommateur et surtout peu d’appétence pour le changement de contrat, les démarches et même les assurances en général. Vivons dangereusement ! #oupas Pascal Demurger se multiplie, se démène pour expliquer à tous, en commençant par ses confrères que l’entreprise doit avoir une mission sociale, une raison d’être tournée vers les autres depuis longtemps. Livre, interviews, conférences, sont relayées et au sortir d’un confinement historique, en regardant la crise économique arrivée avec la nonchalance d’un touriste bronzant sur une plage thaïlandaise, les marques pensent tout simplement à relancer la machine avec les mêmes promesses marketing qu’avant ! En voiture Simone, et nous voilà revenus au pays des merveilleuses promotions à tout va, en attendant les soldes. Ainsi dans la grande distribution, les prospectus, les mises en avant ont ouvert la porte aux produits spécial covid-19 dans lesquels tu pourras trouver ton bon vieux canard wc ! Ah bon ?! Il est spécialisé pour la lutte contre les pandémies …

5 trucs pour réussir une newsletter ! #Story

Oui tu as cliqué et hop tu es là ! Merci !  et je viens au passage de te livrer l’astuce la plus connue qui soit : choisir un titre qui devient irrésistible dès l’instant où ton cerveau t’envoie un signal d’alerte : et si jamais tu passais à côté de quelque chose en négligeant cette newsletter ? Car tu es humain et ton cerveau est social. Il sait que tu as besoin d’aide, de progresser un peu plus chaque jour, et que les occasions sont bonnes à saisir maintenant. Ton cerveau connait très bien ton goût prononcé pour la procrastination, alors il tente de te décider à lire tout de suite ce contenu. Demain sera trop tard, comme les algorithmes des plateformes et les réseaux sociaux te l’ont déjà prouvé. 1 – Dans ton titre, tu promets d’apprendre quelque chose à ton lecteur ! Apprendre est l’un des moteurs le plus efficaces de notre humanité. Nos cellules ont progressé au fil des millions d’années, par l’apprentissage et les émotions. Alors si tu apprends, ne …