Tous les articles classés dans : les livres qui m’inspirent

Comment je suis devenue un as du marketing ! #missionpopcorn

Oui c’est Lilou qui nous parle et nous raconte sa découverte du marketing, dans ce livre ! Benoit et Benoît, ses parents épistolaires, sont des enseignants chercheurs en marketing, au pôle Léonard de Vinci ou à Grenoble Ecole de Management. Leur défi ? Expliquer à des enfants dont l’âge est situé entre le collège et le lycée, les principes du marketing et de l’expérience client, sans être académique ni trop « boring »… Une belle réussite que leur passion illumine dans un roman ludo-pédagogique de qualité. J’ai eu le plaisir de les rencontrer et de les écouter nous parler de leurs objectifs : d’une part, donner envie à des jeunes d’apprendre et de se diriger vers les métiers de notre belle discipline, et d’autre part, remédier à un manque inquiétant de culture marketing chez les entrepreneurs français en général. Un vrai beau challenge non ? Dès lors Lilou, aidée de son frère Mathieu et de sa copine Elsa se mettent en tête de lancer une boutique dédiée au pop corn en France, de créer une marque forte …

Faut-il réinventer la communication ? un livre manifeste d’Isabelle Jahn

Donner la parole au client est devenu un enjeu marketing majeur ! Cela ne signifie pas pour autant que la communication de l’entreprise, en interne et en direction des autres, ne soit pas essentielle. Pourtant, et c’est sans aucun doute le point de départ du livre d’Isabelle (@JahnEmpowerment), l’influence de la direction de la communication au sein des sociétés a diminué, voire est remise en cause. Pourquoi ? D’abord parce qu’il est devenu plus complexe de communiquer. « La révolution numérique a mis moins de temps à s’installer que n’importe quelle autre révolution avant elle (imprimerie, radio, TV, etc…). Elle a pris de court tous les professionnels de la communication, de l’information, de la production de contenu, les politiques, les institutions, tout l’écosystème éducatif, etc… en donnant à tous des défis à relever… La résistance au changement, même dans les métiers de la communication, est plus forte. Ce faisant, en très peu d’année, cela a renforcé la distance entre les organisations et leurs publics », affirme Isabelle Jahn en préambule. Intriguant de lire que la communication a perdu …

Give more and don’t fit in ! Happy 2015 !

Une nouvelle année débute bien ! 2015 pointe à peine son premier rayon de soleil que j’ai déjà envie de partager avec mes lecteurs ! Ca promet… Pendant que je réfléchis à mes prochaines interventions sur l’Inbound Marketing, que je découvre les dossiers envoyés par mes étudiants au sujet d’une Appli pour un Tour Opérateur, ou que je coince sévèrement sur les futures pages d’un futur bouquin (Xavier si tu me lis… garde confiance), je me dis que s’il est un auteur qui m’aura inspiré dans ma vision du marketing, c’est bien Seth Godin. Oui, je vous entends murmurer que ce n’est pas très original… J’assume ! Ecouter Seth à propos de « thinking backwards » est tout de même très très proche de ce que je pense au quotidien et depuis très très longtemps. Serions-nous connectés Seth et moi ? Je n’ose y croire !.. Et donc, je vous propose un petit sladeshare pour commencer l’année… avec à l’intérieur les 7 clés du succès pour vous et pour le marketing de demain.. Enjoy 2015 and feel free …

Les auteurs à la Villa : rencontres émotionnelles !

Ce matin nous avions rendez-vous à la Villa pour y rencontrer des auteurs et leur éditeur, par l’intermédiation affective de Laurence et Hervé Lassalas (fondateurs et animateurs de Pluriclub : http://www.pluriclub.fr/) et ce fut un beau moment de partage. Michèle Jean-Baptiste et Jean-Claude Carton ont présenté et dédicacé leur livre, signé chez Fortuna (François Michalon) devant une audience conquise par les thèmes abordés : comment concilier vie pro et vie perso et comment oser l’impossible et le réaliser ? Evidemment nous avons discuté de l’alignement des valeurs, de l’authenticité de nos actions et de nos engagements et il me semble que la passion de l’humain était un dénominateur commun de tous les participants au petit déjeuner. Et comme Michelle dirige par ailleurs un MBA, il lui semble évident que ce partage de valeurs et de savoir s’adresse aussi à des étudiants, des jeunes acteurs du monde économique de demain. Il faut oser faire ce que l’on a envie de faire.   Il semble que cette vision passionnelle et humaniste s’inscrive dans la plupart des réflexions …

C’est pas facile… le marketing émotionnel ! (et si vous découvriez Retail Reload)

J’imagine que nombreux sont ceux qui ont été choqués d’entendre dans un discours présidentiel,  revenir ces mots comme une justification. Non rien n’est facile ! Certes mettre en œuvre un marketing qui a pour objectif premier de faire vivre des émotions positives et de créer un lien affectif et durable avec ses clients, demande des efforts et de la constance. Serait-ce une raison suffisante pour y renoncer ? Vous avez peut-être lu « L’entreprise du bonheur » de Tony Hsieh, patron de Zappos, et cela a du vous inspirer cette volonté d’en faire plus pour vos clients (enfin je l’espère). Avez-vous lu « The Thank You Economy » de Gary Vaynerchuk ? Un livre qui dans cette vision humaine du marketing, nous apprend qu’il n’y a rien de plus important pour développer son business que d’être infiniment social avec son client. Toujours, tout le temps, à chaque fois qu’il est en contact avec notre société, parce que ce n’est qu’à cette condition qu’il se sente entouré de toute notre attention, de toute notre affection sincère et désintéressée qu’il reviendra. …

L’enchantement du lundi matin !

Je voulais vous faire part du plaisir que la lecture du livre d’Alexandre Dubarry me procure… et je découvre une interview de l’auteur publiée sur Iadvize. Je me demandais comment illustrer ce besoin vital de confiance que nous ressentons face aux autres, en repensant à la crise de confiance française telle qu’elle fait le tour du monde dans une actualité désolante… et je découvre en vidéo une action très encourageante lancée par Coca-Cola en Colombie (via Piwee). Ma vie est remplie de ces rencontres inattendues et j’en viens à penser que ma volonté de partage est à l’origine de mes rencontres… Inspiration ?! Quelles sont les 4 étapes de la démarche d’enchantement présentée par Alexandre Dubarry ? – créer un climat favorable et communiquer des émotions positives – faire vivre des sensations nouvelles – surprendre et dépasser les attentes – partager son savoir. « L’enchantement est à la portée de tous ceux qui en ont envie » est une formulation qui me convient et que je partage. Un témoignage de la directrice générale du Meurice (palace parisien), et …

50 ans d’Europ Assistance : you live we care !

Pour ses 50 ans la marque mondiale d’assistance, Europ Assistance, a sorti un très beau magazine papier (un customer magazine comme il en existe encore) et lui a donné le nom : Care, tiré de sa signature internationale You live We care. On y trouve de très nombreux témoignages de partenaires et des acteurs principaux de cette très belle société ; mais aussi quelque chiffres impressionnants comme : – 300 millions de clients dans le monde – 12,4 millions d’interventions par an soit une intervention toutes les 2 secondes, soit encore 2 appels entrant traités chaque seconde dans le monde ! Ca donne une idée de l’importance de la relation et du sens du service pour Europ Assistance ; une véritable culture d’entreprise, partagée par tous les salariés et les partenaires. On y parle aussi de « trouver le juste équilibre entre intégration du digital et humanisation des services », pour Eric Lombard, DG de Generali France. Thierry Depois, DG d’Europ Assistance France, évoque dans son édito « le souffle de l’innovation » comme moteur de l’entreprise et de …

Personal branding : parler de soi est-il intéressant ?

Suggestion (de Joy) retenue pour cette 200 ème note sur le blog, je reviens ici sur quelques idées clés dans ma vision d’un marketing centré sur les autres, en la transposant au projet de construire sa propre marque sur sa personnalité, sa personne. Est-ce indispensable de se transformer soi-même en marque ? Pourquoi le faire ? L’idée de départ est d’affirmer la différence, de revendiquer une originalité ou a minima une individualité, des valeurs qui pourraient se révéler décisives dans l’opportunité d’une collaboration professionnelle. Ce principe est également une réponse à la situation de l’emploi, puisque 80% des postes sont pourvus sans qu’aucune annonce ne paraisse, chiffre qui devrait d’ailleurs continuer à progresser tant les réseaux fonctionnent bien. Tout le monde vous l’a déjà dit : il faut impérativement se construire un réseau ! Ca commence dès les bancs de l’école ! Oui mais comment se développe les connexions et qui accepterait d’être une relation (professionnelle), voire de vous recommander. Comment obtenir qu’on vous ouvre des portes si souvent fermer pour les autres ? 1) La …

Would I be generous if I don’t know you ?

Reading Seth’s blog is a morning sunshine ! And learning more about how we should understand generosity as the only way to build a better future for brands but also for us, is refreshing. So here is what I learned this morning. I hope you’ll be inspired by this and help us share more, even with people we don’t know yet. Seth Godin : ‘That’s one reason why it seems so difficult to give ideas away online. We don’t know you, so we don’t trust you, perhaps not even enough to invest the time to find out what it is you’re trying to give us or how you’re working to help us. Earning this trust, in an effort to be generous, is time consuming and dissuades some from going down this path. Sometimes this effort leads marketers to spam, to take shortcuts, to lie, all in a self-justified but ultimately doomed and deluded effort to be generous.’ Be generous and care for others ! read more on Seth’s blog here.

How can you turn a commodity into a purple cow ?

Reading Seth’s blog is so inspiring ! Specially when he seems to answer why « when it’s cheap…then nothing helps ! »… So in a recent note Seth Godin wrote, we learn (ok some of us knew it already) that price is NOT what matters : Josh asks, « How do you turn something that is considered to be a commodity into a Purple Cow, when the lowest price is the only thing that seems to matter to customers? » « If you tell me that price is the only thing that matters to customers, I respond that nothing about this product matters to them… No, you can’t magically make it interesting to all. But yes, with enough effort and care, you can find those that are interested enough if what you create that they’ll choose to talk about it. And if you can’t, go make something else. Something that people will choose to care about and talk about. » That’s it ! I love this kind of advice that leads us to do something else. Yes we can, because we …