Jour: 18 mai 2013

Et si vous étiez un samouraï du marketing ?

A force de réflexion, de réunions tour de table préparatoires à l’élaboration de notre stratégie en vue de lancer une opération à destination de nos clients, notre société aura toujours un temps de retard sur les consommateurs… Surtout si les idées ne sont pas parfaitement « fabriquées » et pré-testées, surtout si la réunion est prévue de 14h30 à 15h15 et que c’est dans ce créneau ou jamais que nous devons être créatif, surtout si nous choisissons le projet consensuel afin de ne pas gêner, ni vexer les autres, ou pour nous éviter l’angoisse suprême de risquer notre job. Bref, c’est le plus souvent une question de courage et de détermination, que de prétendue expertise ou d’intelligence, qui autorise les idées à devenir géniales avant que ceux qui sont assis à y réfléchir ne réagissent. Une question d’engagement ! Think like a Samouraï and don’t let anything disturb you from your goals…

Etes-vous un marketeur cerveau gauche ou droit ?

S’appuyant sur une infographie du Daily Telegraph, le blog de Expertinbox, reprend les différences de fonctionnement, de comportement ou d’analyse que l’humain peut avoir selon la prédominance de la part droite ou gauche de son cerveau.  Et ceci pourrait expliquer le recours à des actions logiques, chiffrées et contrôlées sur le ROI, tandis que les autres, plus « artistes », seraient porteurs de messages plus émotionnels, favoriseraient le storytelling ou les conversations sur les réseaux sociaux. Pourquoi pas ?… Alors posons-nous la question : si nous avons un marketing déficient en France, serait-ce parce que trop de cerveaux droit ou trop de cerveaux gauche prennent des décisions ? Rappelez-vous que le cerveau gauche est aussi associée à la part féminine et que le cerveau droit est plutôt masculin. Qu’en déduire ?… Rien ! Si le marketing est un art, il nous faudrait des cerveaux gauche ; si c’est une science des cerveaux droit !.. A moins que… Nos émotions ne sont pas issues de notre néo-cortex mais de notre cerveau limbic. Et il est le même pour …