vive les marques !
Laisser un commentaire

Allez reviens, c’est Tati !

Ah oui !? bof ?… Un vrai sujet pour jeunes marketeurs : comment faire revenir une clientèle dans cette enseigne historique de l’habillement en France, encore présente avec plus de cent points de vente dont seulement un quart auront été rénovés jusqu’ici ? Comment et surtout pourquoi les femmes, les jeunes femmes même, iraient à nouveau fréquenter ce symbole du low cost avant l’heure, tandis que des concurrents comme H&M (par exemple) ont réussi leur implantation avec des gammes accessibles mais très nettement plus « mode », plus vite renouvelées et parfois signées par des icônes ou des stars mondiales (Beckham, Lana del Rey, etc..) ?

Un lifting complet pour Tati ! Oui, on est d’accord, c’est bien le minimum que l’on puisse faire pour relancer une marque connue de 90% de la population mais non fréquentée par 90% également ! Fini les grands bacs à n’importe quoi, et retour à une présentation de collection plus structurée. Ca, c’est fait !

Tati sur Facebook

Tati surfe sur les réseaux sociaux ! Là aussi, un passage obligé dans le 21ème siècle, quand toutes les marques de fringue s’agitent déjà sur la toile, rivalise sur leurs compte Twitters ou leurs pages Facebook pour capter l’attention, engager les consommatrices dans du dialogue, et du commentaire, bref pour créer le buzz sur la collection capsule qui a surpris toutes les shoppeuses de Paris… @Tati n’existe pas mais il ya 195 000 fans sur FB et un compte Pinterest pour le site Tati.fr qui accueille déjà plus de 3 millions de visiteurs par mois ! Pas si mal pour une vieille dame…

(Petite mais importante précision : c’est l’agence indépendante Webpopulation qui réalise la communication digitale de Tati – agence qui vient de relooker la boutique ELLE par ailleurs…).

Tati se met aussi aux ventes flash. Le marché étant inondé de « ventes privées » cassant les prix, de soldes ravageuses dégringolant les remises jusqu’à -70% hiver comme été, la vente flash est ans aucun doute un moyen d’obtenir un peu d’attention dans ce monde de brutes ! Si Tati est gentille, elle voudra bien incorporer quelques licences qui affolent les enfants ou les teens. Alors, leurs mamans devraient profiter de l’aubaine sans trop se poser de question sur l’enseigne. De la promo chez Tati, en veux-tu, en voilà !

Tati Ventes Flash

Mais la question n’était pas là ! La « problématique » est de faire revenir les clientes dans les magasins, malgré l’image « toi, tu t’habilles chez Tati !? » de l’enseigne. Retour aux valeurs fondatrices de la marque avec un positionnement clair : « La rue est à nous ». Les valeurs populaires et positives d’un engagement historique : Tati est aux cotés des vrais gens, ceux de la rue (mais n’est-ce pas un peu tout le monde ?…).

Conséquence évidente pour les futures actions de conquête (de reconquête) : c’est dans la rue qu’il faut aller chercher nos clients. La marque doit (et devra) organiser des actions de street marketing, des « manifestations », donnant le pouvoir à la rue, créant de l’engagement sur ses valeurs de simplicité, de proximité, de partage avec la population locale, celle du quartier, de la ville. Emprunter les mêmes canaux de communication, les mêmes  actions que les autres (promotions, affichage, presse, etc) ne fera qu’entretenir l’écart, la distance entre marques glamour d’un coté et la marque low cost de l’autre. Tati n’y gagnera pas en sympathie, ni en différenciation. Revendiquer ce « pouvoir donné à la rue », embarquerait la marque dans une vision « révolutionnaire », nécessairement « jeune », dynamique et en rupture avec le passé.

Tati sur les barricades ! Tati pour revendiquer, pour s’affirmer ! Venez signer le manifeste Tati pour la jeunesse !… J’imagine l’engouement !… Le marketing n’est romantique que lorsqu’il s’affranchit des conventions et qu’il part à la rencontre des gens et de leurs aspirations.

Bon, en attendant, Tati c’est aussi la famille (ok c’est plus politiquement correct et moins risqué…) ! Et puis si Tati veut qu’on l’aime, elle devra nous démontrer son engagement en soutenant des ONG « populaires » en faveur du logement, de la rénovation des quartiers, de l’éducation en milieu défavorisé, etc…

Tati doit être une marque engagée, très fortement engagée (c’est ce qui fait la force de E Leclerc).

Tati un amour de famille

Cette entrée a été publiée dans : vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s